GOÉLAND ARGENTE

GoelandArgente_Oleron_020716-07

Crédit photos : © Alain Thomas

La tête, la poitrine, le ventre et la queue sont blancs. Le dos et les ailes sont gris clair contrastant avec les rémiges noires. L'extrémité des ailes noire est marquée de quelques taches blanches. Le bec jaune possède une petite tache rouge sur la mandibule inférieure. Les pattes sont rose grisâtre. Il existe deux sous-espèces : la race vivant en Scandinavie, appelée Argentatus est plus grosse et le dessus gris est plus sombre que celui d'Argenteus, sous-espèce vivant dans les îles britanniques et que l'on retrouve en Bretagne et le long des côtes du golfe de Gascogne. Les deux sous-espèces se mêlent en hiver et la différence entre les individus les plus extrêmes est assez notable. Le goéland argenté peut être confondu avec le Goéland leucophée, assez semblable mais dont la silhouette parait plus robuste et dont les pattes sont jaunâtres. Autre confusion possible, avec le Goéland cendré qui est toutefois nettement plus petit avec un bec sans tache et des pattes jaune verdâtre.

Habitat : abondant, il est en constante augmentation le long des côtes ouest de la France qu'il a progressivement colonisé au cours des récentes décennies. Il niche sur les falaises littorales, les îles, dans les landes humides parfois même éloignées des côtes, les plages et les dunes et localement sur les bâtiments. En dehors de la saison de nidification, on peut le rencontrer un peu partout avec une préférence pour les zones côtières proches des grandes pièces d'eau et pas trop éloignées des décharges d'ordures.

Source : http://www.oiseaux.net